DOS POEMAS DE ANTOANETA ROMAN(RUMANIA, 1974)

lunes, 2 de noviembre de 2009


Roumanie take 3


Je suis brièvement de retour
Je suis de retour en long et en large
À tort et à travers
J’ai regardé autour de moi et je me suis sentie autre
Comme dans un conte duquel je suis sortie pour exister dehors
Et qui existe en dehors de moi
Comme un chien qui me renifle et peut-être me connaît
Je comprends ce que les autres disent et ils me comprennent
Mot par mot
Mais les sens ne se rencontrent pas
Se ramifient et se perdent quelque part entre nous
J’existe dans un monde sur-monde
Où il y a de place pour le Canada, la Roumanie, les Caraïbes,
Puis Uruguay, Buenos Aires
Paris et Rome, quelque chose d’ailleurs
Je suis partie au Canada sans y être encore arrivée
Ou peut-être je l’ai déjà quittée sans le savoir
J’ai une douleur du milieu des lieux
Je me tiens sur une jambe sur l’axis mundi
Et la planète tourne avec moi jusqu’à l’étourdissement
Au tango j’apprends que je n’ai pas d’axe
Je ne trouve pas mon équilibre
Ce n’est pas facile entre tous ces mondes
Le point d’appui est aussi grand que le point originaire
Caché en moi, couvert par les angoisses et les nostalgies
Je croyais pouvoir me re-mettre ensemble en touchant la terre-mère
Mais la terre est une ou aucune
Nous marchons tous dans des directions différentes,
parfois parallèlement,
mais tellement proches qu’on imagine marcher ensemble.


HERITAGE



Mon père disait que je dois écrire
Faible branche que je suis
Grandie sur le grand tronc qu’il était
Il n’est plus qu’une absence visible
Comme une hologramme
Je prends appui sur une image projetée par moi
Dans moi-même
Un film que je regarde à l’arrière de l’écran
Je le vois parfois dans mon miroir
Sa réplique dans moi
C’est lui alors qui sourit
Quand je ne suis plus capable.






© de los textos y la foto:Antoaneta Roman(Montreal,2009)

0 comentarios: